Bienvenue chez Priviledger PARIS
Devenir membre

Marie-Hélène de Taillac

Marie-Hélène de Taillac est une nomade. La créatrice vit entre Paris, Jaïpur et New-York. À Priviledger nous admirons la manière dont elle a révolutionné le monde de la joaillerie. Sa marque de bijoux éponyme a été créée il y a maintenant vingt-deux ans pour mettre en valeur, de manière unique et joyeuse, les magnifiques pierres auxquelles elle voue une passion. En pleine présentation à la presse de sa toute dernière collection, Marie-Hélène de Taillac a pris le temps de nous parler un peu du Paris où elle a grandi et où elle aime revenir poser ses valises quelques semaines par an...

Pouvez-vous vous présentez-vous en quelques mots ? 
Je suis une femme passionnée par les pierres et la couleur.

Où trouvez-vous l’inspiration au quotidien ?
Mes inspirations viennent de la nature, des pierres que je découvre, des musées que je visite, des gens que je vois dans la rue. À Paris, j’aime particulièrement la salle du Régent au Louvre avec les tabatières anciennes qui sont magnifiques. Le musée de la Légion d’Honneur est également fascinant.

Quel est le bijou qui ne vous quitte plus depuis cette saison ?
Il n’est pas, pour mon usage, question de saison. Je porte la même chose pendant des années. J’ai un bracelet que l’on appelle le Punky, en or avec des pierres multicolores qui sont taillées en forme pyramidale. Je sors rarement sans des boucles d’oreille et c’est souvent le même modèle, Elisabeth T, que j’ai en plein de couleurs différentes. Très souvent je porte aussi des petits perroquets en onyx vert. La bague que j’ai faite en 1997 m’accompagne toujours. Ce qui est beau dans les bijoux, c’est que c’est intemporel et qu’on peut les transmettre.

Votre pièce préférée dans votre nouvelle collection ?
J’aime beaucoup un collier que l’on appelle le collier de la Reine, un énorme collier en qwartz, où l’on ne voit que les pierres, à porter avec un tee-shirt blanc tout simple. J’aime également toute ma série avec les animaux taillés. Ils sont entièrement montés à la main et en édition très limitée. Le dernier est un poisson en aigue marine.

Portez-vous une montre ? Que dit-elle de vous ?
Non je ne porte jamais de montre. J’ai toujours privilégié les bracelets aux montres.

Quelle montre voudriez-vous offrir à une personne qui vous est précieuse ?
J’aimerais offrir à l’homme que j’aime une montre de la maison Vacheron-Constantin. J’ai souvent pensé à travailler eux. Leurs montres sont comme des bijoux.

Quel est le dernier sac avec lequel vous avez passé la journée ?
Je porte souvent un panier en osier tressé. J’aime aussi les pochettes de la marque Sophia 203.

La dernière fois que vous vous êtes exclamée "Je la veux !", devant une pièce, c’était quand, quoi et quel créateur ?
J’ai récemment eu un coup de coeur pour des chaussures Hermès dessinées par Pierre Hardy. Ce sont des compensées avec des nuages, très colorées. Elles m’évoquent quelque chose de très joyeux.

La pièce intemporelle à offrir ?
La pièce que je préfère en joaillerie c’est la bague. Peut-être la bague Princesse de ma collection. La bague est un bijou que l’on peut contempler, qui est avec nous tout le temps.

Le créateur dont le travail vous intéresse le plus aujourd’hui ?
Le dernier défilé couture de Valentino m’a vraiment enchantée.

Quel est votre quartier préféré ? Pouvez-vous nous confier vos adresses favorites ? Pour un petit-déjeuner / Un déjeuner / Un dîner ? Vos plats fétiches ?
J’aime le 6ème où je vis et où se trouve ma boutique. J’ai beaucoup de plaisir à traverser la Seine pour rejoindre le Louvre en empruntant le pont des Arts, le pont du Carrousel ou le pont Royal.Pour le petit-déjeuner, j’ai parfois le privilège de pouvoir rejoindre des amis qui séjournent à l’Hôtel Relais Saint-Germain et qui prennent le petit-déjeuner au Comptoir. Pour déjeuner, je choisis Yen, un restaurant japonais rue Saint-Benoît et j’aime dîner au 21, un restaurant corse, rue Mazarine.

Un dernier verre avant de vous coucher ?
J’aime le bar Hemingway du Ritz.

Où iriez-vous pour une nuit ou pour une heure de pause luxe à Paris ?
J’irai dans un jardin. Sûrement Bagatelle où les fleurs sont sublimes ou dans le jardin du Palais Royal qui est chargé d’histoire. J’aime les boutiques qui l’encadrent.

Votre boutique préférée à Paris ?
La boutique Buly de ma soeur Victoire de Taillac est superbe. Tout le génie de cette boutique est de nous plonger dans l’histoire, dans le Paris ancien alors qu’elle est une pure création originale.

Est-ce que vous pouvez me parler d’un endroit à Paris qui évoque quelque chose de très spécial pour vous ?
La rue de Tournon est mythique pour moi. Dans les années 70, j’étais adolescente et c’est dans cette rue qu’étaient installés les plus grands créateurs.

Une Parisienne/ Un Parisien, qui vous inspire ?
Pour moi c’est Inès de la Fressange qui représente vraiment Paris. C’est LA Parisienne. Elle aime vraiment cette ville.

Télécharger l'appli Télécharger l'appli